Document de référence 2013

Logo TOTAL

TOTAL et les sables bitumineux

Avec le développement de plusieurs projets dans les sables bitumineux canadiens, TOTAL devrait produire d’ici dix à quinze ans environ 200 kb / j de bitume. La prise en compte des enjeux environnementaux et en particulier de l’impact sur l’eau, de la réhabilitation des sols et des écosystèmes affectés, ainsi que des émissions de gaz à effets de serre (GES) est essentielle. Depuis plusieurs années, TOTAL participe activement aux diverses initiatives de recherche collaborative engagées par l’industrie canadienne sur ces sujets et y investit chaque année environ 30 millions de dollars canadiens. En particulier, TOTAL est un des membres fondateurs de COSIA (Canadian Oil Sands Innovation Alliance), initiative lancée en 2012 par quatorze producteurs au Canada pour accélérer l’amélioration de la performance environnementale dans les sables bitumineux canadiens en promouvant collaboration et innovation.

Afin de limiter sa consommation d’eau dans le projet in situ de Surmont (détenu à 50%), le Groupe a travaillé avec l’opérateur pour optimiser l’utilisation et le recyclage de l’eau. Pour la phase 2 du projet dont l’entrée en production est prévue en 2015, l’option choisie devrait permettre de prélever l’eau en priorité dans des aquifères salins et non dans les aquifères d’eau douce ou les rivières, ce qui entraînera un coût additionnel du traitement. Sur Joslyn North (38,25%, opérateur), TOTAL s’est engagé à construire un stockage d’eau douce couvrant quatre-vingt-dix jours de production afin de limiter le recours à la rivière Athabasca en période d’étiage (période de l’année où le débit du cours d’eau atteint son point le plus bas).

Par ailleurs, le Groupe participe aux travaux de l’industrie pour améliorer la gestion des résidus associés à la mise en valeur des mines de sables bitumineux, historiquement stockés dans des lagunes de décantation. Pour Joslyn, TOTAL prévoit ainsi d’utiliser des procédés de séparation des flux de résidus, d’épaississement des résidus les plus fins, voire de floculation et de centrifugation, afin de réduire significativement la taille des lagunes de décantation et d’assurer leur solidification en quelques années.

L’exploitation des sables bitumineux par extraction minière à ciel ouvert perturbant par ailleurs les sols et les écosystèmes, TOTAL s’est engagé à les reconstruire de manière durable tout au long de ses opérations, en tenant compte des spécificités de la forêt boréale : 60% des travaux de réhabilitation de Joslyn devraient être achevés à la fin de l’activité minière et le reste dans les sept années suivantes.

Au-delà des efforts de l’industrie canadienne pour réduire les émissions de GES de la chaîne complète de production des sables bitumineux (supérieures d’environ 10 à 15% à la moyenne des bruts conventionnels sur un cycle de vie complet « du puits à la roue » selon les estimations du Groupe), TOTAL prévoit d’installer des unités de cogénération sur ses mines. Le Groupe participe également à des projets d’étude sur le captage et le stockage de CO2 en Alberta.

Soucieux d’assumer la responsabilité qui lui incombe à l’égard de ses parties prenantes et de ses voisins, en particulier les First Nations, TOTAL a par ailleurs ouvert un bureau de représentation à Fort Mc Murray dès 2006. Depuis, le Groupe a conclu des accords socio-économiques avec les First Nations de Fort McKay, d’Athabasca Chipewyan, de Mikisew Cree ainsi qu’avec la municipalité de Wood Buffalo. Ces accords reflètent l’engagement de TOTAL à dialoguer avec les communautés qui vivent à proximité de ses installations et à les faire bénéficier des retombées économiques de ses activités (se reporter au point "Le dialogue et l’implication avec les parties prenantes" du présent chapitre).

Pour plus d’informations :
total-ep-canada.com / csr / responsibility.asp
total.com

Se reporter également au point "Amérique du Nord" du chapitre "Présentation des activités" du Document de référence 2013.