Document de référence 2013

Logo TOTAL

Amérique du Nord

En 2013, la production de TOTAL en Amérique du Nord s’est établie à 73 kbep / j, représentant 3% de la production totale du Groupe, contre 69 kbep / j en 2012 et 67 kbep / j en 2011.

Au Canada, la production du Groupe s’est élevée à 13 kbep / j en 2013 contre 12 kbep / j en 2012 et 11 kbep / j en 2011. Le portefeuille du Groupe dans les sables bitumineux est organisé autour de deux grands pôles : d’une part, un pôle Steam Assisted Gravity Drainage (SAGD) axé sur la poursuite du développement de Surmont (50%) et, d’autre part, un pôle minier qui regroupe les projets miniers de Joslyn (38,25%, opérateur), de Fort Hills (39,2%) et de Northern Lights (50%, opérateur) ainsi que plusieurs permis de sables bitumineux détenus à 100% acquis lors de ventes aux enchères successives.

  • Sur le permis de Surmont, en 2013, des puits additionnels ont été forés afin d’optimiser la production. Dans le même but, le projet d’une unité de génération de vapeur complémentaire a été décidé. En 2014, le forage de puits additionnels devrait se poursuivre.
    Début 2010, les partenaires ont décidé de lancer la construction de la deuxième phase de développement. L’objectif de démarrage de la production de Surmont Phase 2 a été fixé pour 2015 et devrait permettre de porter la capacité de production totale du champ à 130 kbep / j.
  • Sur le projet Fort Hills (capacité de production estimée à 180 kb / j), la décision finale d’investissement a été prise en octobre 2013. Les travaux de préparation du site sont en cours avec une mise en production prévue pour fin 2017.
  • Sur le permis de Joslyn, des études d’ingénierie visant à optimiser la capacité de production du projet Joslyn North Mine sont en cours.
  • TOTAL a conclu en mars 2013 un accord pour la vente de sa participation de 49% dans le projet d’ upgrader Voyageur.

Aux États-Unis, la production du Groupe s’est établie à 60 kbep / j en 2013, contre 57 kbep / j en 2012 et 56 kbep / j en 2011.

  • Dans le golfe du Mexique :
    • La phase 2 du champ d’huile de Tahiti (17%), situé en offshore profond, a été lancée en 2010. Elle comprend le forage de quatre puits injecteurs et de deux puits producteurs. L’injection d’eau a démarré en 2012. Le premier puits producteur a été mis en service à fin 2013, le deuxième puits producteur, actuellement en cours d’achèvement, devrait être mis en production en 2014.
    • Le puits Chinook 4 sur le projet offshore profond Chinook (33,33%) a été mis en production au troisième trimestre 2012. Le puits Chinook 5 est entré en production début 2014.
    • La campagne de forage d’exploration de l’alliance TOTAL (40%) – Cobalt (60%, opérateur), lancée en 2009, a repris en 2012 après la levée du moratoire sur les forages en eaux profondes décidée par l’administration américaine avec les forages des puits Ligurian 2 (puits sec) et North Platte sur lequel une importante découverte d’huile a été faite et pour laquelle des études sont en cours. Le puits Ardennes, foré en 2013, a donné des résultats décevants tout comme le puits Aegean qui s’est achevé en décembre 2013. Le puits Aegean est le dernier de cette campagne de forage.
  • TOTAL est présent dans la production de gaz de schiste au Texas et détient 25% du portefeuille de Chesapeake dans le bassin de Barnett Shale via une association. Compte tenu de la baisse des prix du gaz aux États-Unis, l’activité de forage a été fortement réduite à partir de 2012 (environ soixante puits forés en 2013 contre environ cent en 2012 et plus de trois cents en 2011).
    TOTAL est également présent dans la production de gaz de schiste en Ohio, dans l’Utica, via une association avec Chesapeake et Enervest (25%). En 2013, plus de deux cents puits, riches en liquide, ont été forés (contre une centaine en 2012) et environ cent quatre-vingt dix ont été raccordés et mis en production (contre quarante-sept en 2012).
    Des ingénieurs de TOTAL sont détachés dans les équipes de Chesapeake.
  • Le Groupe détient une participation de 50% dans la société American Shale Oil LLC (AMSO), en vue de développer une technologie d’exploitation in situ des schistes bitumineux. Les premiers essais de chauffage in situ ont eu lieu et conduisent à adapter la technologie retenue.
  • En 2012, TOTAL a finalisé une association 50 / 50 avec la société Red Leaf Resources pour le développement de schistes bitumineux ex situ et s’est engagé à financer un pilote de production avant tout développement à plus grande échelle. De plus, TOTAL a finalisé un accord pour l’achat d’environ 120 kmsupplémentaires dans les États du Colorado et de l’Utah en vue d’un développement des techniques de schistes bitumineux in situ (technique AMSO) ou ex situ (technique Red Leaf).

Au Mexique, TOTAL réalise diverses études avec la société nationale PEMEX dans le cadre d’un accord général de coopération technique renouvelé en juillet 2011 pour une durée de cinq ans.