Document de référence 2013

Logo TOTAL

Asie et Moyen-Orient

TOTAL poursuit ses développements dans les zones de croissance et développe des positions bénéficiant d’un accès plus favorable aux matières premières.

En Arabie saoudite, TOTAL et Saudi Arabian Oil Company (Saudi Aramco) ont créé en 2008 une joint venture , SAUDI ARAMCO TOTAL Refining and Petrochemical Company (SATORP), détenue à hauteur de 62,5% par Saudi Aramco et de 37,5% par TOTAL, en vue de la construction à Jubail d’une raffinerie d’une capacité de 400 kb / j. Saudi Aramco possède l’option d’introduire 25% en bourse sur le marché saoudien et de conserver ainsi une participation de 37,5%. La mise en service progressive des diverses unités de SATORP s’est déroulée pour l’essentiel en 2013 et les premières expéditions commerciales de produits pétroliers ont eu lieu en septembre 2013. Il est prévu que toutes les unités de raffinage et de pétrochimie soient opérationnelles à la fin du premier trimestre 2014. La production devrait atteindre sa pleine capacité vers mi-2014.

Le schéma de cette raffinerie lui permet de traiter des bruts lourds produits en Arabie saoudite et de vendre des carburants et autres produits légers répondant aux spécifications les plus strictes et en grande partie destinés à l’exportation. La raffinerie est en outre intégrée avec des unités pétrochimiques : unité de paraxylène d’une capacité de 700 kt / an, unité de propylène de 200 kt / an et unité de benzène de 140 kt / an.

En Chine, TOTAL détient une participation de 22,4% dans la société WEPEC qui opère une raffinerie située à Dalian et produit également du polypropylène.

Le Groupe est également présent au travers de son usine de polystyrène de Foshan (région de Guangzhou), dont la capacité a été doublée début 2011 pour atteindre 200 kt / an. Une nouvelle unité de polystyrène compounds a été démarrée sur ce site au premier trimestre 2013. TOTAL a lancé la construction d’une nouvelle usine de polystyrène à Ningbo dans la région de Shanghaï d’une capacité de 200 kt / an dont la mise en production est prévue au deuxième semestre 2014.

En Corée du Sud, TOTAL possède une participation de 50% dans la société Samsung Total Petrochemicals Co., Ltd. qui opère le site pétrochimique de Daesan (séparateur de condensats, vapocraqueur, styrène, paraxylène, polyoléfines). La joint venture a achevé mi-2011 la première phase du dégoulottage visant à amener les unités du site de Daesan au maximum de leurs capacités. Cette première phase incluait l’augmentation des capacités du vapocraqueur portées à 1 000 kt / an, et des unités polyoléfines pour les porter à 1 150 kt / an. Une deuxième phase a été réalisée en septembre 2012 avec l’augmentation de la capacité de l’unité de paraxylène, portée à 700 kt / an.

De plus, afin de suivre la croissance des marchés asiatiques, deux projets majeurs sont en cours de construction pour un démarrage prévu en 2014 : une nouvelle unité d’EVA(1) d’une capacité d’environ 240 kt / an et une nouvelle unité aromatique d’une capacité de 1,5 Mt / an de paraxylène et de benzène dont la matière première sera fournie par un nouveau séparateur de condensats qui produira également du kérosène (1,5 Mt / an) et du diesel (1,0 Mt / an). La capacité de production de paraxylène du site sera ainsi portée à 1,8 Mt / an. Au total, ces projets devraient se traduire par un doublement de la capacité de production du site entre 2011 et 2015.

Au Qatar, le Groupe détient des participations(2) dans deux vapocraqueurs sur base éthane (Qapco, RLOC) et quatre lignes de polyéthylène (Qapco, Qatofin) dont l’unité de polyéthylène linéaire basse densité de capacité de 450 kt / an opérée par Qatofin à Messaied et une ligne de polyéthylène basse densité d’une capacité de 300 kt / an opérée par Qapco démarrée en 2012.

TOTAL détient une participation de 10% dans la raffinerie de condensats de Ras Laffan, d’une capacité de 146 kb / j. Le projet de doublement de la capacité de la raffinerie a été décidé en avril 2013 et devrait s’achever en 2016. Le projet comprend également la construction d’une nouvelle unité d’hydrogénation de diesel qui devrait entrer en service en 2014.

 

(1) Copolymères d’éthylène et d’acétate de vinyle.
(2) Participations TOTAL : Qapco (20%) ; Qatofin (49%) ; Ras Laffan Olefin Cracker (22,5%).