Document de référence 2013

Logo TOTAL

Développement de nouvelles voies de production de carburants et polymères

En plus de l’optimisation des procédés existants, TOTAL explore les nouvelles voies de valorisation des ressources carbonées, conventionnelles ou non conventionnelles (gaz naturel, charbon, biomasse, déchets). Un certain nombre de projets novateurs sont à l’étude et consistent à définir l’accès à la ressource (nature, localisation, mode d’approvisionnement, transport), la nature des molécules et des marchés visés (carburants, lubrifiants, pétrochimie, chimie de spécialité), ainsi que le ou les procédés de transformation les mieux adaptés, les plus efficaces et respectueux de l’environnement.

Gaz naturel vers liquides

TOTAL continue de développer son savoir-faire dans le domaine de la conversion du gaz naturel en carburant. Pour des projets de grande taille (supérieurs à 10 kbep / j), TOTAL maintient une compétence sur les schémas de conversion les plus efficaces et participe au développement de solutions innovantes, notamment par le développement de nouveaux catalyseurs Fischer-Tropsch. TOTAL étudie également les concepts petite-échelle, notamment comme solution au gaz torché.

Charbon vers polymères

TOTAL a développé un savoir-faire sur les différentes filières de valorisation du charbon par gazéification. Ces travaux permettent de mieux comprendre les enjeux technologiques propres à chacune des voies, Fischer-Tropsch, méthanol, Di-Méthyl Ether (DME) ou méthane, en particulier sur l’optimisation énergétique, la consommation d’eau et la capture du CO2.

TOTAL étudie un projet de conversion de charbon en oléfines (CTO) qui serait situé en Mongolie intérieure (Chine) en partenariat avec l’électricien China Power Investment. Ce projet, d’une capacité de 800 kt / an d’oléfines intègrerait le procédé novateur MTO / OCP (Méthanol To Olefins) dont la qualification industrielle a été réussie en 2013 dans l’unité de démonstration de Feluy (Belgique). Après l’obtention de l’accord des autorités chinoises en novembres 2013, le projet est désormais engagé dans une phase d’études approfondies.

En parallèle, TOTAL poursuit un programme de développement de nouvelles technologies de captage et de stockage de CO2 pour diminuer l’impact des projets industriels du Groupe à base d’énergie fossile. TOTAL participe à ce titre, en collaboration avec l’Institut IFP Énergies Nouvelles, basé en France, à un programme de R&D portant sur la boucle chimique, procédé novateur de combustion de matières premières solides et gazeuses intégrant le captage de CO2 à un très faible coût énergétique. En 2010, cette collaboration a permis de construire un pilote sur le site de Solaize (France).

Biomasse vers polymères

TOTAL est actif dans le développement de procédés consacrés ou participants à la conversion de biomasse en polymères. Il s’agit principalement du développement d’une technologie de production d’acide polylactique (PLA) dans le cadre de Futerro, co-entreprise avec Galactic, un producteur d’acide lactique ainsi que du développement d’une technologie de déshydratation de bio-alcools en oléfines (des monomères pour la fabrication des grands polymères conventionnels), en collaboration avec l’IFPen / Axens.

Biomasse vers carburants

TOTAL est membre du consortium BioTfuel qui vise à la mise au point d’une chaine de conversion de la lignocellulose en produits liquides fongibles et non soufrés, par voie de gazéification et synthèse via le procédé Fischer-Tropsch. Afin de bénéficier des économies d’échelle, il est prévu de pouvoir transformer la charge lignocellulosique en mélange avec des ressources fossiles. Ce développement passe par une première étape de démonstration pilote.

En 2013, le Groupe a incorporé :

  • Dans les essences, 549 kt d’éthanol (1) dans ses raffineries européennes et plusieurs dépôts (2), contre 531 kt en 2012 et 494 kt en 2011 (3).
  • Dans les gazoles, 1 951 kt d’EMHV (4) dans ses raffineries européennes et plusieurs dépôts (5), contre 1 927 kt en 2012 et 1 859 kt en 2011(3).

 

(1) Y compris éthanol contenu dans l’ETBE (Ethyl-tertio-butyl-éther) et biométhanol contenu dans le bio-MTBE (Méthyl-tertio-butyl-éther), exprimés en équivalent éthanol. La référence pour les teneurs bio de l’ETBE et du bio-MTBE est la directive RED.
(2) PCK et Zeeland Refinery inclus (à hauteur de la participation TOTAL).
(3) PCK et Zeeland Refinery inclus (à hauteur de la participation TOTAL). TotalErg inclus (en 100%).
(4) EMHV : Ester méthylique d’huile végétale. Y compris HVO (huile végétale hydrotraitée).
(5) Y compris les raffineries / dépôt de Rome et Trecate et les dépôts de TotalErg en Italie (TotalErg en 100%). PCK et Zeeland Refinery inclus (à hauteur de la participation TOTAL).