Document de référence 2013

Logo TOTAL

Shipping

Trading-Shipping assure le transport maritime du pétrole brut et des produits raffinés nécessaires aux activités du Groupe. Ces besoins sont satisfaits par un recours équilibré au marché spot et à l’affrètement à temps. Il applique une politique rigoureuse de sécurité, grâce en particulier à une sélection stricte des navires qu’il affrète. Le Groupe utilise, comme un certain nombre de compagnies pétrolières et d’armateurs, des produits dérivés de taux de fret afin d’adapter son exposition aux fluctuations du marché.

Trading-Shipping a réalisé plus de 3 000 affrètements au cours de l’exercice 2013, pour un volume transporté de 115 millions de tonnes de pétrole brut et produits raffinés. Au 31 décembre 2013, la flotte affrétée à temps, en moyen ou long terme, est composée de quarante- six navires (en incluant sept navires GPL), dont aucun n’est à simple coque. La moyenne d’âge de cette flotte est d’environ cinq ans.

Coût de fret moyen de trois routes représentatives du transport de Brut

Coût de fret moyen de trois routes représentatives du transport de Brut

L’année 2013 a été jusqu’à la fin du troisième trimestre une période difficile pour les activités du transport maritime de pétrole particuliè - rement pour les plus grosses tailles de navires de brut. Les navires transporteurs de produits pétroliers ont connu pour leur part une conjoncture plus favorable. Dans le même temps, les soutes (fioul marin) sont restées à des prix élevés et ont continué à peser sur les coûts de transport.

La demande mondiale de transport de brut s’est stabilisée en 2013, après une année 2012 qui avait connu une augmentation de plus de 5% sur les grandes tailles de navire. Cette situation s’explique principalement par une diminution des importations nord-américaines, sous l’effet de la forte augmentation des productions locales de cette zone, qui ont été compensées par les besoins en croissance de l’Asie et plus particulièrement de la Chine, qui diversifient leurs approvisionnements à partir de zones lointaines (Amérique du Sud, Ouest Afrique). La croissance de la flotte a continué à être soutenue, dégradant encore l’équilibre offre / demande à un niveau historique. Ceci s’est traduit par des taux de fret historiquement déprimés sur les VLCC jusqu’à la fin du troisième trimestre. Les derniers mois de 2013 ont connu un retournement des taux de fret sur les bruts qui ont atteint un record annuel grâce à une demande particulièrement soutenue des enlèvements dans le bassin atlantique à destination de l’Asie.

Concernant le marché du transport maritime de produits pétroliers, la situation a été globalement meilleure que sur le marché du transport maritime de brut. La demande de transport de produits pétroliers a été particulièrement soutenue avec des arbitrages en faveur de routes longues, essentiellement à destination de l’Asie (notamment des flux de naphta de l’Europe vers l’Asie sur des navires de grande taille). Depuis le début de l’année 2013, les taux de fret ont poussé les armateurs à reprendre des commandes de navires de produits pétroliers (des MR et des LR2(1)), dont les croissances avaient été modérées.

 

(1) MR : Medium Range – 50 000 tpl (tonnes de port en lourd) ; LR2 : Long Range – 110 000 tpl.