Document de référence 2013

Logo TOTAL

Résultats du Groupe pour l’année 2013 (1)

Résultats du Groupe pour l’année 2013

Paramètres d’environnementpour les résultats du Groupe pour l’année 2013

Éléments d’ajustement du résultat opérationnel

Éléments d’ajustement du résultat net part du Groupe

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé de l’année 2013 s’établit à 189 542 millions d’euros (251 731 millions de dollars), contre 200 061 millions d’euros en 2012, soit une baisse de 5%.

Résultats opérationnels des secteurs d’activité

En moyenne, l’environnement pétrolier de l’Amont est resté stable par rapport à l’année précédente avec un prix du Brent à 108,7 $ / b contre 111,7 $ / b en 2012, et un prix moyen de vente du gaz des filiales consolidées du Groupe qui a augmenté de 6% à 7,12 $ / Mbtu contre 6,74 $ / Mbtu en 2012. Dans l’aval en revanche, l’indicateur ERMI des marges de raffinage en Europe a affiché une nette baisse en s’établissant à 17,9 $ / t en moyenne contre 36,0 $ / t en 2012.

La parité euro-dollar s’est établie à 1,33 $ / moyenne sur 2012.

Dans ce contexte, le résultat opérationnel ajusté des secteurs d’activité ressort à 20 779 millions d’euros, soit une baisse de 16% par rapport à 2012(2). Exprimé en dollars(3), le résultat opérationnel ajusté des secteurs atteint 27,6 milliards de dollars, en baisse de 14% par rapport à 2012 qui s’explique par la baisse du résultat de l’Amont, compensée partiellement par une hausse dans le Marketing & Services.

Le taux moyen d’imposition(4) des secteurs est de 55,5% contre 55,3% en 2012.

Le résultat opérationnel net ajusté des secteurs d’activité s’établit à 11 925 millions d’euros contre 13 351 millions d’euros en 2012, en baisse de 11%. Exprimé en dollars, le résultat opérationnel net ajusté des secteurs est en baisse de 8%.

Résultats nets part du Groupe

Le résultat net ajusté est en baisse de 12% et s’élève à 10 745 millions d’euros contre 12 276 millions d’euros en 2012. Exprimé en dollars, le résultat net ajusté est en baisse de 10% par rapport à 2012 à 14,3 milliards de dollars.

Le résultat net ajusté exclut l’effet de stock après impôt, les effets des variations de juste valeur et les éléments non récurrentes :

  • L’effet de stock après impôt ressort à -549 millions d’euros contre -157 millions d’euros en 2012.
  • Les effets de variations de juste valeur ont été de -44 millions d’euros en 2013 comparé à -7 millions d’euros en 2012.
  • Les autres éléments non récurrents du résultat net ont eu un impact de -1 712 millions d’euros en 2013, constitués essentiellement de la perte nette liée à la cession de la participation dans le projet d’ upgrader Voyageur au Canada, de la dépréciation des actifs Amont du Barnett aux États-Unis et en Syrie et de charges et de dépréciations associées à la restructuration d’actifs pétrochimiques en France, partiellement compensées par les plus-values réalisées sur les cessions de TIGF et d’actifs Amont en Italie. Les autres éléments non récurrents s’étaient élevés à -1 503 millions d’euros en 2012.

Le taux moyen d’imposition du Groupe s’établit à 56,8% en 2013 contre 56,5% en 2012.

Au 31 décembre 2013, le nombre dilué d’actions est de 2 275,9 millions contre 2 270,4 millions au 31 décembre 2012.

En 2013, le résultat net ajusté dilué par action, calculé sur la base d’un nombre moyen pondéré dilué d’actions de 2 271,5 millions, s’élève à 4,73 euros contre 5,42 euros en 2012, soit une baisse de 13%.

Exprimé en dollars, le résultat net ajusté dilué par action est de 6,28 dollars contre 6,96 dollars en 2012, soit une baisse de 10%.

Investissements – désinvestissements

Les investissements hors acquisitions, y compris variation des prêts non courants, se sont établis à 21,3 milliards d’euros (28,3 milliards de dollars) en 2013 contre 18,5 milliards d’euros (23,8 milliards de dollars) en 2012, une hausse expliquée par l’augmentation des investissements dans l’Amont liée aux nombreux projets actuellement en développement.

Les acquisitions ont représenté 3,4 milliards d’euros (4,5 milliards de dollars) en 2013, essentiellement constituées de l’acquisition d’une participation dans le champ de Libra au Brésil, de 6% supplémentaires dans le projet d’Ichthys en Australie, de 1,6% supplémentaire au capital de Novatek(5), de portage dans les gisements de gaz à condensats de l’Utica aux États-Unis et de bonus d’entrée sur des permis d’exploration en Afrique du Sud, au Mozambique et au Brésil.

Les cessions en 2013 se sont élevées à 3,6 milliards d’euros (4,7 milliards de dollars), incluant essentiellement la vente de TIGF, d’un intérêt de 25% dans le champ de Tempa Rossa en Italie, de la participation dans le projet d’ upgrader Voyageur au Canada et de l’ensemble des actifs de l’Exploration-Production à Trinité-et-Tobago.

Les investissements nets ressortent à 19,5 milliards d’euros (25,9 milliards de dollars) en 2013, en hausse de 14% par rapport à leur niveau de 17,1 milliards d’euros (21,9 milliards de dollars) en 2012. Ils incluent les montants relatifs à l’entrée de partenaires dans le capital de Total E&P Congo et dans le bloc 14 en Angola reportés dans le flux de trésorerie de financement pour un total de 1,6 milliard d’euros (2,2 milliards de dollars).

Exprimés en dollars, les investissements nets en 2013 sont en hausse de 18%, en raison notamment de la hausse des investissements organiques dans le secteur Amont.

Rentabilités

Le ROACE en 2013 est de 13% pour le Groupe, en baisse par rapport à 2012. La rentabilité des capitaux propres (Return On Equity, ROE) s’établit à 15% en 2013, contre 18% en 2012.

 

(1) Conformément à l’application de la norme IAS19 révisée applicable au 1er janvier 2013, les informations comparatives des années 2012 et 2011 ont été retraitées sans impact significatif sur les résultats.
(2) Les éléments non récurrents du résultat opérationnel des secteurs d’activités ont eu un impact de -1 237 millions d’euros en 2013. Ils avaient eu un impact de -2 342 millions d’euros en 2012.
(3) Chiffres en dollars obtenus à partir des chiffres en euros convertis sur la base du taux de change moyen €-$ de la période : 1,3281 $ / € en 2013, 1,2848 $ / € en 2012 et 1,3920 $ / € en 2011.
(4) Il se définit de la manière suivante : (impôt sur le résultat opérationnel net ajusté) / (résultat opérationnel net ajusté – quote-part du résultat des sociétés mises en équivalence – dividendes reçus des participations + impôt sur le résultat opérationnel ajusté).
(5) La participation du Groupe au capital de Novatek atteint 16,96% à fin 2013.