Document de référence 2013

Logo TOTAL

Perspectives

Après un pic à 28 milliards de dollars atteint en 2013, le budget d’investissements organiques est ramené à 26 milliards de dollars en 2014, dont plus de 80% seront consacrés à l’Amont. Par ailleurs, tous les secteurs du Groupe sont mobilisés pour maîtriser leurs investissements et réduire leurs coûts opératoires en continuant d’accorder la priorité absolue aux impératifs de sécurité.

Sur les 15 à 20 milliards de dollars de cessions annoncés sur la période 2012-14, le Groupe a d’ores et déjà cédé 13 milliards de dollars d’actifs à fin 2013(1). Les projets de cessions en cours de négociation et à l’étude doivent permettre d’atteindre l’objectif fixé en 2014, et éventuellement de le dépasser.

Dans l’Amont, TOTAL confirme ses objectifs de croissance de production de 2,6 millions de barils équivalents par jour en 2015 et un potentiel de 3 millions de barils équivalents par jour en 2017. Les projets contribuant à ce potentiel sont désormais en quasi- totalité en production ou en phase de développement. En 2014, après l’expiration de la licence d’Adco, les productions bénéficieront du ramp-up des projets récemment démarrés et du démarrage des projets opérés de CLOV en Angola, de Laggan-Tormore au Royaume-Uni et d’Ofon Phase 2 au Nigeria.

TOTAL poursuit son programme d’exploration ambitieux avec un budget stable à 2,8 milliards de dollars. Ce programme comprend en particulier des forages à forts enjeux au Brésil, dans le bassin de la Kwanza en Angola, en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud.

Dans le Raffinage-Chimie, les gains de productivité et synergies dégagés par la restructuration en cours devraient se poursuivre en 2014 et contribuer, à environnement constant, à l’augmentation de la rentabilité du secteur. L’année 2014 sera également marquée par le démarrage des dernières unités de SATORP à Jubail en Arabie saoudite, rendant cette nouvelle plateforme intégrée pleinement opérationnelle.

Le Marketing & Services développera ses positions sur les marchés les plus porteurs et continuera d’optimiser ses positions en Europe. Les Énergies Nouvelles, à l’équilibre en 2013, devraient continuer de bénéficier des efforts permanents de SunPower en matière de productivité, de développement et d’innovation.

Depuis le début de l’année 2014, l’environnement reste favorable dans l’amont tandis que les marges de raffinage ont continué de se dégrader fortement en Europe.

Le Groupe confirme son engagement en faveur d’une politique compétitive de retour à l’actionnaire, en cohérence avec ses objectifs de croissance durable.

 

(1) Y compris les autres opérations avec des intérêts minoritaires (entrée de partenaires dans le capital de Total E&P Congo et dans le bloc 14 en Angola).