Éthique et compliance

Un renforcement des engagements et des actions de sensibilisation

Un nouveau code de conduite

En 2014, le Code de conduite du Groupe a été révisé afin de renforcer les engagements de Total en matière de respect des Droits de l’homme. Le Code de conduite comprend désormais trois principes d’action prioritaires définis par Total comme essentiels à sa réussite en tant qu’entreprise responsable : le respect des standards Hygiène/Sécurité/ Sûreté/Environnement, le respect de l’intégrité, dont la lutte contre la fraude et la corruption, et le respect des Droits de l’homme. Le Code de conduite mentionne également notre adhésion aux principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux Droits de l’homme adoptés en 2011, ainsi qu’aux principes volontaires sur la sécurité et les Droits de l’homme (PVSDH). En cas de divergence entre les dispositions légales et le Code de conduite, nous cherchons à appliquer la norme la plus protectrice. De plus, en intégrant des questions-réponses ainsi qu’un nouveau chapitre «Parlons-en ensemble», le Code de conduite encourage une culture du dialogue et invite chacun à faire appel si besoin aux conseils du Comité d’éthique. 

Évaluations des pratiques éthiques

En 2014, Total a mandaté les experts indépendants de GoodCorporation pour évaluer dans huit filiales le respect des standards éthiques du Groupe, sur la base d’un référentiel de près de 90 questions portant sur les Droits de l’homme, le droit du travail, le respect des règles de concurrence loyale et autres sujets éthiques. Depuis 2002, plus d’une centaine de filiales exposées à des risques éthiques ont ainsi fait l’objet d’évaluations, de plans d’action et de suivi adaptés.

Prévention de la corruption

L’industrie pétrolière se doit d’être particulièrement vigilante face aux risques de corruption, au vu notamment du montant des investissements engagés et du nombre de pays dans lesquels l’activité est exercée. L’engagement de Total dans ce domaine repose sur le principe de «tolérance zéro». En complément d’un e-learning anticorruption devant être effectué par l’ensemble des cadres, les personnes les plus exposées assistent à des formations plus ciblées (820 formations organisées en 2014). À l’occasion de la Journée de l’anticorruption des Nations unies, le 9 décembre 2014, c’est l’ensemble des salariés qui a reçu un message de sensibilisation rappelant les principes à respecter en la matière. S’agissant des contrôles relatifs à l’application du Programme de Conformité, six audits dédiés à l’anticorruption ont été réalisés par la fonction Conformité. Ceci vient s’ajouter à 68 missions d’audit réalisées par la direction de l’Audit Groupe intégrant un volet dédié à l’intégrité.  

Achats durables

En mars 2014, Total s’est vu décerner le label «Relations fournisseurs responsables», pour ses activités Holding et Marketing & Services en France. Ce label, décerné par les pouvoirs publics français, vise à distinguer les entreprises ayant fait la preuve de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs. 


370 Compliance officers et 109 ethics officers fonctionnant en réseau pour déployer les politiques Éthique & Conformité de Total.