Les salariés de Total, premier actionnaire du Groupe

Fin 2014, le Groupe a lancé une nouvelle augmentation de capital, réservée aux salariés. 42 % des collaborateurs dans plus de 100 pays ont réservé des actions.

Une forte culture de l’actionnariat salarié. Permettre à tous les salariés de bénéficier des résultats du Groupe est, depuis plus de vingt ans, l’un des axes forts de la politique de rémunération et de fidélisation de Total. À ce titre, le lancement tous les deux ans d’une augmentation de capital réservée aux collaborateurs est l’un des dispositifs clés pour développer l’actionnariat salarié. Il est ainsi proposé dans tous les pays où le Groupe est présent – sous réserve que ce type d’opération y soit possible juridiquement – et dans toutes les filiales dont il détient au moins 50 % du capital. Au 31 décembre 2014, les salariés détenaient 4,6 % du capital de Total, d’une valeur boursière d’environ 5 milliards d’euros. Aux Assemblées générales, ils représentent le groupe le plus important en termes de droits de vote exprimés en séance. Pour renforcer encore l’attractivité du dispositif, un abondement par l’entreprise (jusqu’à 10 actions gratuites pour les cinq premières achetées) est venu compléter l’offre classique bénéficiant d’une décote de 20% sur le prix de l’action et une formule à capital et rendement minimal garantis.

Une offre très attractive pour l’ensemble du personnel... jusqu’en Chine. Cette année, 48,4 % des salariés en Chine ont réservé des actions (contre 2 % lors de la précédente opération). À l’origine de cet engouement, la mobilisation très forte du management et des équipes RH de Total dans ce pays auprès des salariés des 24 filiales concernées : organisation de réunions d’information, traduction et édition de brochures et posters, conseils fiscaux, accès à un ordinateur pour le personnel de terrain, accompagnement pour prendre en main l’outil d’adhésion en ligne.

Repères

  • Total s’affirme comme le n°1 français de l’actionnariat salarié par le montant du capital détenu.
  • L’objectif est d’élargir au maximum, à chaque opération d’actionnariat salarié, la base des souscripteurs : tous les salariés doivent pouvoir accéder au statut d’actionnaire.

"Le succès que l’augmenta­tion de capital a remporté en Chine doit beaucoup au dispositif d’abondement, mais aussi à l’engagement des équipes locales. C’est une belle démonstration de la Total Attitude."

Catherine Min, Total China, VP Human Resources, Corporate Social Responsibility & Ethics Coordination