Document de référence 2013

Logo TOTAL

Biotechnologies et transformation de la biomasse

TOTAL explore plusieurs voies de valorisation des ressources de la biomasse selon sa nature, son accessibilité et son caractère durable. Son ambition est de commercialiser des molécules performantes pour les marchés visés (carburants, lubrifiants, polymères spéciaux, chimie, etc.). Énergies Nouvelles se focalise sur le procédé de conversion biochimique de cette biomasse.

Amyris Inc., société américaine cotée (NASDAQ : AMRS), a été la première prise de participation importante de TOTAL dans les biotechnologies. À fin 2013, TOTAL détient 17,9% de la société. Un accord de collaboration avec Amyris, incluant la mise en place d’une équipe de R&D commune, a en outre été signé. Il porte sur la recherche, le développement, la production et la commercialisation de molécules bio-sourcées. Amyris dispose d’une plateforme de biologie de synthèse industrielle de pointe qui permet d’améliorer et optimiser des micro-organismes capables de transformer des sucres en molécules d’intérêt par fermentation, d’un laboratoire de recherche et d’unités pilote en Californie et au Brésil. Amyris a démarré début 2013 son site de production industriel de farnesène destinée à la production de diesel et de kérosène renouvelables de Brotas, dans l’État de São Paulo au Brésil.

Fin 2013, TOTAL a créé une joint venture (50-50) avec Amyris. Cette entité, dénommée Total Amyris Biosolutions, détiendra désormais les droits exclusifs et la propriété intellectuelle du farnesène.

Par ailleurs, le Groupe poursuit le développement d’un réseau de collaborations de R&D au niveau mondial visant à développer des technologies complémentaires de la plateforme d’Amyris : déconstruction de la lignocellulose, biologie synthétique, ingénierie du métabolisme. On peut notamment citer les partenariats avec Joint BioEnergy Institute (JBEI, États-Unis), Novogy (États-Unis), Gevo Inc. (NASDAQ : GEVO, États-Unis), l’université de Wageningen (Pays-Bas) et le consortium Toulouse White Biotechnology (TWB, France).

Le Groupe étudie également le potentiel à plus long terme de développement d’un procédé économique de production de biomolécules par la voie des phototrophes : bio-ingénierie des microalgues avec les procédés associés. Un accord de recherche exploratoire avec le CEA de Grenoble a été conclu fin 2013 et deux projets de développement sont en cours avec le consortium AlgaePark (Pays-Bas).